6 secrets pour récupérer le marathon de Londres – Healthista

Avec le marathon de Londres dans un peu plus de deux semaines, il est temps de commencer à planifier comment vous récupérerez après la course. Voici ce que suggère Claire Manning, amatrice de défis et directrice du studio FLY LDN

Réussir n’importe quel défi d’endurance peut avoir des conséquences néfastes sur votre corps.

Le marathon de Londres 2021 aura lieu le dimanche 3 octobre, ce qui vous laisse un peu plus de deux semaines pour commencer à planifier la façon dont vous prévoyez de récupérer après la course.

La personne moyenne, selon sa taille, fera entre 35 000 et 50 000 pas pour courir un marathon – et cela s’ajoute à tous les pas que vous faites pendant l’entraînement.

Le Marathon de Londres 2021 aura lieu le dimanche 3 octobre

Il est essentiel que vous preniez le temps de récupérer et de rééduquer, aussi bien pendant votre entraînement qu’après le jour de la course. Vous pouvez causer de graves dommages si des mesures de récupération appropriées ne sont pas mises en place.

Pour vous aider à éviter ces problèmes après le marathon de Londres, Healthista a rencontré Claire Manning, PT, Challenge Lover et Studio Manager chez FLY LDN pour expliquer comment maximiser efficacement votre temps de récupération.

#1 Mangez quelque chose de sucré juste après le défi

La nutrition est extrêmement vitale pour vous remettre de votre défi. Assurez-vous de manger quelque chose de sucré et de glucides dès que vous avez terminé votre défi.

Cela peut aller d’une banane à une barre de chocolat. Une boisson sucrée est aussi une bonne chose à consommer rapidement et permet de se réhydrater rapidement.

Une boisson sucrée est aussi une bonne chose à consommer rapidement

Au cours des prochains jours, n’oubliez pas que votre corps aura encore besoin d’une alimentation de haute qualité pour récupérer. N’utilisez pas votre défi comme excuse pour manger toute la malbouffe que vous avez évitée pendant l’entraînement.

Si vous avez utilisé des suppléments, tels que le magnésium, pendant votre entraînement, continuez-les pendant que vous récupérez.

#2 Essayez le yoga

Dans les jours qui suivent votre défi, vous pouvez ressentir l’envie de revenir. Non! Faites une pause dans la course pour éviter le surentraînement et les blessures.

Le yoga est un excellent contrepoint à votre entraînement au défi et une excellente option pour la rééducation après la course.

La plupart des gens pensent que le yoga est simplement un étirement, mais il combine un travail d’équilibre, de tronc, de flexibilité et de mobilité. Tout cela est un entraînement croisé vital pour les athlètes d’endurance.

Le renforcement de vos muscles abdominaux et stabilisateurs vous aidera à maintenir une bonne forme de course et à vous déplacer efficacement plus longtemps sans fatigue.

Le travail de flexibilité et de mobilité préviendra la raideur et maintiendra l’amplitude de mouvement

Le travail de flexibilité et de mobilité préviendra la raideur et maintiendra l’amplitude de mouvement, ce qui peut améliorer la longueur et la vitesse de votre foulée pendant l’entraînement et aider à la récupération par la suite.

Choisissez votre cours de yoga avec soin et n’entrez pas dans le grand bain. Un étirement excessif peut être tout aussi dommageable que pas du tout.

Essayez le cours Slow Flow de FLY LDN, un cours au rythme plus lent comprenant des étirements plus longs, un travail de base et d’équilibre.

Le jour de votre repos ? Essayez leur cours réparateur CHILL, un cours d’étirement passif utilisant des accessoires pour aider le corps à se détendre en s’étirant profondément – parfait pour soutenir l’entraînement au défi.

#3 Offrez-vous un massage de récupération

Après le jour de la course, réservez-vous pour un massage sportif ou des tissus profonds. Prenez le temps de vérifier avec votre corps et d’identifier si vous êtes simplement raide ou si vous avez contracté une blessure.

non seulement ce sera bon pour le corps, mais également bénéfique pour l’esprit

Dites à votre massothérapeute où vous ressentez une raideur ou une douleur particulière. S’il persiste après quelques semaines de repos, faites-le vérifier par un spécialiste pour vous assurer qu’il n’y a rien de plus grave.

Les massages sont également un excellent endroit pour se couper du monde et contempler l’incroyable triomphe que vous venez d’accomplir, donc non seulement ce sera bon pour le corps, mais cela profitera également énormément à l’esprit.

#4 Faites couler un bain chaud

Dans les jours qui suivent immédiatement votre défi, vous pourriez avoir trop mal pour faire face à un massage. Si c’est le cas, essayez un bain chaud avec des sels d’Epsom.

De nombreux athlètes d’endurance ne jurent que par cela pour soulager leurs maux et douleurs après de longues courses d’entraînement ou la journée elle-même.

Les recherches sur l’absorption du magnésium par la peau ne sont pas concluantes mais la chaleur favorisera la circulation sanguine dans les muscles fatigués et les aidera à se détendre.

#5 Dormez suffisamment

Cela semble évident, mais il est facile de se laisser emporter par votre nouvelle liberté des nuits de teetotal et des courses d’entraînement tôt le matin.

Votre corps fait certains de ses meilleurs travaux pendant que vous dormez.

Assurez-vous de maintenir vos premières nuits pendant au moins les premiers jours après votre défi. Gardez les appareils hors de la chambre et évitez la caféine ou l’alcool le soir.

#6 Récupération mentale

La plupart des gens négligent les aspects mentaux de l’entraînement d’endurance. Cela a été un long et dur labeur – vous avez rattrapé vos amis afin de pouvoir vous coucher tôt et vous avez changé de couche pour des courses d’entraînement tôt le matin.

L’épuisement mental peut avoir un impact sur la récupération physique et quelques temps d’arrêt avec les amis et la famille peuvent faire toute la différence.